Comment rendre son chien propre? Découvrez les règles élémentaires


A l’arrivée de votre chiot, il n’est en général pas encore propre. Rendre son chien propre sera donc l’une de vos premières tâches en tant que maître. Vous devrez y accorder du temps, de l’énergie et de la patience.

Quand commencer l’apprentissage de la propreté ?

Dès deux ou trois mois, votre chiot est capable de comprendre les ordres que vous lui donnez et donc qu’il faut faire ses besoins en dehors de l’endroit où il dort.

Le contrôle de ses sphincters n’étant complet qu’à partir de quatre mois, il peut faire à la maison, mais à un endroit précis. Il faudra ensuite le sortir le plus rapidement possible et ne pas prolonger la période « papier journal ».

Quelques principes de base à respecter pour rendre son chien propre

La première règle à respecter concerne les punitions. Elles sont fortement déconseillées dans l’apprentissage de la propreté. Vous devez en effet privilégier une éducation positive à base de récompenses, soit par la voix, soit par des caresses, dès que votre chiot s’exécute à l’endroit voulu.

Autre règle, en cas d’accident, nettoyer hors de la présence de votre compagnon. En effet, votre position assise, avec une éponge ou une serpillière en main, l’incitera au jeu et s’il faut éviter les punitions, il ne faut pas non plus que ce soit une source de jeu.

Le timing, élément fondamental pour la réussite de l’apprentissage de la propreté

Votre chiot a une petite vessie, les premières semaines, vous devrez donc le sortir le plus fréquemment possible, c’est-à-dire toutes les deux heures environ. Privilégiez les sorties après les repas, les siestes et le jeu.

Par la suite, fonctionnez avec un horaire précis : sortez toujours votre chiot aux mêmes heures. N’exigez pas de votre chien qu’il se retienne plus de six heures, en tenant compte de son âge.

Enfin, si votre chiot fait ses besoins dans la maison, vous ne devez pas le punir si vous ne l’avez pas pris sur le fait, il ne comprendrait pas et cela n’aurait donc aucun effet.

La nourriture, un élément à ne pas négliger

Pour votre chiot, vous devez employer une nourriture de qualité et ne pas modifier son alimentation. Le risque est que sa digestion n’ait pas la même durée et que cela dérègle les horaires de votre compagnon. Vous devez garder à l’esprit que le chien n’a pas le même système digestif que l’homme.

Veillez à ce que votre chien se nourrisse toujours aux mêmes heures pour que la sortie soit efficace.

Enfin, évitez de suralimenter ou de sous-alimenter votre chien. Les proportions doivent être adaptées à la race et à l’activité de votre chien.

Rendre son chien propre est un travail de patience mais qui vous assurera une vie harmonieuse avec votre compagnon. Cet apprentissage conditionne souvent tous les autres. Et une fois que votre chiot aura compris qu’il devait faire ses besoins dehors, vous devez lui apprendre le caniveau.